CONSULTATIONS VOIX 

La voix projette notre intimité hors de nous. Elle nous dévoile, nous expose, nous met à nu. C’est notre empreinte identitaire la plus authentique. Elle porte la trace de notre histoire depuis notre enfance.

Vous exprimer avec votre voix, c’est assumer votre identité et prendre votre place parmi les autres. Inversement, perdre votre voix, c’est ne pas parvenir à vous faire entendre et assumer votre place. Cela peut entrainer un manque de confiance en vous, des troubles anxieux et dépressifs.

Parfois, la rééducation en orthophonie ou en kinésithérapie, les soins médicaux, ne suffisent pas pour vous aider à  retrouver votre voix car vos symptômes vocaux peuvent se développer à cause du stress ou de l’anxiété. En effet, le stress peut induire certaines tensions, au niveau de la gorge et du larynx, mais aussi au niveau du ventre et de l’appareil respiratoire. Il peut également exister une posture en station debout qui introduit des contractions au niveau du ventre ou de la nuque, bloquant la respiration. La thérapie psycho corporelle pour la voix peut débloquer des tensions qui persistent dans le cadre de la rééducation en orthophonie. Elle peut être effectuée après ou en même temps que l’orthophonie.

Je vous propose une thérapie psychocorporelle basée sur la parole et le yoga pour :

  • retrouver votre voix
  • se sentir bien avec votre voix
  • ne plus bégayer
  • oser parler

Dans la voix, tout le corps est impliqué, pas seulement l’appareil vocal.

La voix repose sur différents piliers :

  • La posture : équilibre et ouverture
  • La respiration : une respiration abdominale avec une régulation de l’expiration
  • Un ajustement de la régulation tonique musculaire
  • La mobilité et la souplesse pour favoriser la libre circulation de l’énergie et des vibrations sonores

Le yoga est particulièrement adapté pour soigner la voix.

LA THÉRAPIE PSYCHOCORPORELLE
POUR LA VOIX

 

La parole

Prendre conscience des expériences  à l’origine de vos tensions corporelles à différents niveaux du corps et les dénouer en se dégageant des émotions douloureuses associées à ces expériences.

 

La yogathérapie pour la voix

  • trouver les sensations d’équilibre et d’ouverture
  • prendre conscience des tensions aux différents niveaux du corps et apprendre à les dénouer
  • apprendre à être tranquille et posé
  • apprendre à respirer
  • acquérir mobilité et souplesse pour favoriser la libre circulation des énergies et des vibrations sonores
  • détendre le larynx

 

Tant sur le plan émotionnel que corporel, vous trouverez les conditions pour vous exprimer facilement et vous sentir bien avec votre voix.

LES DIFFÉRENTS TROUBLES VOCAUX

VOIX CASSÉE, EXTINCTION DE VOIX

L’aphonie ou extinction de voix, est un symptôme qui peut apparaître suite à différentes pathologies ORL ou suite à des forçages vocaux. Il existe aussi l’aphonie psychogène qui apparait de façon brutale sans pathologie ORL ni forçage vocal.

La dysphonie ou voix cassée, est une pathologie où les caractéristiques de la voix telles que la hauteur, l’intensité ou le timbre sont modifiées. La voix peut devenir affaiblie, rauque, éraillée. Les causes peuvent être diverses : une inflammation des cordes vocales (laryngite), une fatigue vocale par un mauvais usage de la voix, un reflux gastro-oesophagien, des tumeurs, une paralysie du larynx, la mue. Elle peut être aussi d’origine psychologique.

Le traitement de l’aphonie et de la dysphonie associe des médicaments et une rééducation en orthophonie pour retrouver un bon usage de la voix.

Il existe la plupart du temps une anxiété associée aux troubles vocaux.

En effet, avoir une voix cassée ou une extinction de voix est bien souvent très anxiogène. Le fait, d’une part, de ne pas comprendre l’origine de votre symptôme et de ne pas pouvoir le guérir est en soi inquiétant. Lorsque votre voix est abîmée vous pouvez avoir l’impression que votre corps vous échappe. De plus, le fait de ne plus pouvoir utiliser votre voix peut constituer un grand handicap au quotidien, que ce soit dans le domaine professionnel si vous exercez une profession qui nécessite l’usage de la voix (comédiens, chanteurs, professeurs) ou si vous êtes amené à faire souvent des interventions en public. Vous pouvez alors craindre de mettre en péril votre carrière professionnelle. Lorsque vous ne pouvez plus parler, cela vous place dans une position de repli et d’isolement difficile à vivre.

Ne pas être à l’écoute de nos propres besoins constitue un facteur déclenchant d’un trouble vocal. Il en va ainsi d’une pression professionnelle, avec de fortes exigences, une surcharge de travail, ou un stress relationnel au travail que l’on subit. Il arrive que cette pression réactive une pression ressentie dans l’enfance, d’avoir dû assumer des charges que l’on aurait pas dû assumer en tant qu’enfant, comme par exemple, soutenir un parent déprimé et assumer ses tâches à sa place. Il est alors important de prendre conscience des exigences trop importantes que l’on s’impose et de pouvoir les abaisser, de parvenir également à poser des limites à votre entourage lorsqu’il cherche à vous imposer des charges que vous ne vous sentez pas en mesure d’assumer, qu’elles soient matérielles ou affectives.

Ne pas avoir pu s’exprimer ou se faire entendre est également un facteur favorisant du déclenchement d’un trouble vocal : un trauma dont on n’a pas pu parler, un entourage qui n’a pas été à notre écoute.

L’inhibition, la timidité, la phobie sociale, sont aussi des facteurs qui conditionnent une mauvaise utilisation de la voix en créant des contractions  musculaires.

Or, si vous vous sentez anxieux, cela peut freiner voire empêcher la guérison via la rééducation en orthophonie, en créant des tensions au niveau de l’appareil vocal mais aussi au niveau de l’appareil respiratoire. Il est alors nécessaire de réduire votre anxiété pour dénouer vos tensions.

 

La thérapie psychocorporelle pour la voix est particulièrement efficace pour réduire l’anxiété associée aux troubles vocaux.

VOIX ET IDENTITÉ SEXUELLE

La voix véhicule de nombreuses informations sur votre personne, notamment votre identité sexuelle et votre maturité. Vous pouvez vous sentir mal en ayant l’impression d’avoir une voix qui n’est pas en phase avec votre identité sexuelle.

Cela peut être justement parce que vous n’arrivez pas vous assumer en tant qu’homme ou femme. Je vous propose un travail pour vous sentir mieux en tant qu’homme ou femme et un travail pour poser votre voix et la laisser s’exprimer pleinement.

Il existe différents problèmes de voix liés à la question de l’identité sexuelle :

Les problèmes de mue

Certains hommes tardent à muer.
Ils subissent les moqueries de leur entourage. Ils se sentent ridicules. Au travail, ils se sentent peu crédibles. Cela peut entrainer des phobies sociales, des comportements d’évitement des situations de prise de parole et des troubles anxio dépressifs.

Voix et féminité

Certaines femmes ne se sentent pas suffisamment féminines car elles gardent une voix aiguë de petite fille ou elles ont une voix grave perçue comme masculine

LE BÉGAIEMENT

Le bégaiement est un symptôme anxiogène. Vous pouvez avoir l’impression de ne pas pouvoir déployer votre parole et de ne pas pouvoir vous exprimer. Vous pouvez vous sentir encore plus anxieux de ne pas comprendre pourquoi vous bégayez. Bien souvent vous subissez les moqueries de votre entourage. Vous vous sentez ridiculisé. Ce symptôme entraine indirectement des problèmes d’inhibition et de phobie sociale dans la sphère tant professionnelle que privée : vous n’osez plus prendre la parole au travail, ou vous socialiser. Vous vous isolez. Vous pouvez alors développer de graves troubles anxio dépressifs. Ces troubles anxieux entretiennent à leur tour le symptôme vocal en accroissant les tensions corporelles responsables du problème vocal.

Dans ce cas, les rééducations en orthophonie ne suffisent pas à enrayer le bégaiement.

La thérapie psychocorporelle est un travail global qui va agir à la fois sur votre psychisme et sur votre corps pour vous aider à ne plus bégayer.

Des outils spécifiques vous seront proposés :

  • Un travail de relaxation et de respiration pour diminuer votre anxiété
  • Des massages sonores vocaux pour vous faire du bien et vous réapproprier votre voix
  • Un travail de posture, de respiration, de régulation tonique pour favoriser les conditions optimales de votre prise de parole
  • Un travail sur l’ancrage, l’ouverture, l’alignement pour prendre confiance en vous
  • L’utilisation du chant pour fluidifier votre élocution grâce à la mélodie
  • Des jeux vocaux pour travailler la confiance dans votre prise de parole et le lâcher prise
  • Mieux comprendre l’origine du symptôme en parlant : quand le bégaiement est-il apparu ? quelles ont été les circonstances d’apparition ? Rencontriez-vous d’autres difficultés à ce moment-là : manque de confiance en vous, entourage familial qui vous empêchait de vous exprimer, conflits de loyauté à l’égard de vos parents qui se disputaient ? Quelles ont été les conséquences du trouble dans la relation avec vos parents et au-delà de la sphère familiale ? Comment vous et votre entourage ont-ils vécu ce trouble ? Mieux comprendre l’origine de votre bégaiement est déjà en soi un soulagement. Cela vous aidera à sortir d’une culpabilité et d’un sentiment d’incapacité et vous permettra de restaurer une confiance dans la possibilité de guérir. En comprenant que le contexte n’est plus le même que le contexte d’apparition et en se positionnant autrement par rapport à votre problématique, vous pourrez vous  libérer de votre  symptôme.

LE MUTISME

Le mutisme est un trouble anxieux dans lequel vous vous sentez incapable de parler lors de certaine situations sociales. Ces situations s’accompagnent d’une grande angoisse, une incapacité à exprimer celle-ci et une paralysie de la pensée avec une sensation de vide. Bien souvent, l’entourage peut ressentir de la colère et de la frustration lorsque vous restez silencieux malgré ses sollicitations, et vous rejeter, tandis que vous pouvez vous sentir incompris. Cette situation entraine des troubles anxio dépressifs, une phobie sociale, un isolement, un frein dans les études, la vie professionnelle et privée.

Souvent, il existe des traumatismes à la source de ce symptôme dont il est important de prendre conscience et de vous guérir.

Différentes modalités de travail vous seront proposées :

  • Favoriser la prise de parole grâce à une écoute patiente et bienveillante, un étayage par des questions pour vous aider à vous exprimer, la verbalisation des sentiments que vous pouvez éprouver
  • Vous aider à mettre du sens sur votre symptôme : quand le mutisme est-il apparu ? quelles ont été les circonstances d’apparition ? Quel était le contexte familial ? Quelles ont été les conséquences du trouble dans la relation avec vos pairs? Comment vous et votre entourage avez vécu ce symptôme ?
  • Vous proposer d’autres médiations pour s’exprimer : écriture, dessin
  • Vous proposer un travail corporel pour apaiser l’anxiété en situation de prise de parole : respiration, ancrage, ouverture
  • Vous aider à laisser sortir votre voix et à lâcher prise par des jeux vocaux, des sons, des massages sonores vibratoires

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib