QU’EST-CE-QUE LA PSYCHANALYSE ET QUELS SONT SES EFFETS ?

La psychananalyse est une technique thérapeutique inventée par Zigmund Freud à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème siècle, qui repose sur l’analyse du psychisme. Il découvre que les symptômes sont générés par des conflits psychiques inconscients. Les patients sont invités à mettre des mots sur leur monde intérieur et ainsi à résoudre leurs conflits. C’est surtout le transfert de leurs sentiments  sur la personne du psychanalyste et leur mise en mots qui permet l’analyse. Il met à jour :

  • qu’il existe des activités et des contenus inconscients, dont certaines forces empêchent l’apparition.
  • que nos comportements sont à attribuer essentiellement à nos instincts qui recherchent le plaisir

Le travail d’analyse conduit à un élargissement de la conscience qui est thérapeutique. Les comportements du sujet ne sont plus conditionnés par des patterns de fonctionnement inconscients. Il apprend à connaître ses angoisses et ses conflits inconscients et à y répondre de façon plus adéquate, à mieux comprendre la situation dans laquelle il se trouve et à y répondre de façon plus adaptée. En acquérant une conscience plus grande de ses fonctionnements psychiques inconscients il acquière une liberté plus grande dans sa vie. Il peut ainsi progressivement construire une vie où il se sent mieux.

D’autre part, l’analyse apprend à mieux faire la part entre ses propres désirs et ceux de notre entourage. En effet, sans nous en rendre en compte nous avons façonné notre vie en partie pour répondre au désir de notre entourage familial, et ce afin d’obtenir son amour. C’est ainsi qu’un certain nombre de personnes se retrouvent à exercer une profession qui ne les intéresse pas, à endosser des responsabilités lourdes qui les fatiguent voire les rendent malades, à se fixer des exigences élevées qui les contraignent. Progressivement la personne apprend à mieux connaître ses désirs, ses besoins, ses limites aussi. Elle fait la part, dans sa vie, de ce qui lui convient et de ce qui lui pèse. Elle exprime des aspirations personnelles qu’elle n’avait pas exprimé avant ou qu’elle ne s’était pas autorisée à écouter. Elle redessine un projet de vie qui lui correspond mieux. Elle aligne son monde interne avec son existence et se sent plus épanouie.

QU’EST-CE-QUE LE YOGA ET QUELS SONT SES BÉNÉFICES ?

Le yoga est une branche de la philosophie indienne. D’une part il propose une vision du monde. D’autre part, dans son application pratique, il contribue au développement du corps, du psychisme et de l’esprit humain. Il pose l’existence d’une conscience qui est l’essence de l’être humain. D’après le yoga, la maladie apparaît quand l’être humain confond sa conscience avec ses représentations. La technique du yoga a pour but de se détacher de ses représentations pour accéder à la conscience pure et à la liberté intérieure. Dans la conception du yoga, il n’y a pas de séparation entre le corps et le psychisme. Les exercices corporels ont comme objectif d’aider à s’approcher de cet état de conscience. Les autres techniques sont la respiration, la concentration, la méditation, et un mode de vie cohérent qui fait sens.

La concentration, lors de la pratique corporelle et de la méditation, aide à se détacher des stimulations extérieures et à accéder à une conscience des sensations, des émotions et des pensées.

En yoga, le chakra désigne chacun des sept points du corps qui concentrent l’énergie vitale. Le déséquilibre, soit en excès d’énergie soit en déficit d’énergie dans un chakra, peut être à l’origine de certaines maladies ou de certains déséquilibres psychologiques. En effet, chacun des six chakras est associé à un endroit du corps, une fonction physiologique et une fonction psychologique.

Muladara, le premier chaka se situe des talons à la zone des organes génitaux. Il est associé à la survie, la sécurité, la stabilité, au lien aux ancêtres.

Svadhistana, est situé entre le pubis et le nombril. C’est le lieu de la demeure fœtale, de l’énergie de vie, de la confiance en l’autre. C’est là où sont conservées les expériences traumatiques.

Manipura a son centre au-dessus de l’estomac, au niveau du plexus solaire. C’est le lieu de la digestion des nourritures émotionnelle, spirituelle, intellectuelle, sensorielle.

Anahata est situé dans le cœur et les poumons. Il fait le lien entre le physique et le spirituel, entre l’intérieur et l’extérieur. Il convertit les émotions en sentiments. Il est le lieu de la tristesse et des deuils non faits. Il est le centre de l’équilibre relationnel.

Vishudda est situé dans la gorge. C’est le lieu de la voix et de l’audition, le centre de la communication.

Ajna se situe entre les cavités des fosses nasales et la voûte crânienne.  C’est le centre du système nerveux, de l’intelligence et de l’intuition, de la clairvoyance. Il coordonne les chakras inférieurs.

Le yoga aide à équilibrer l’énergie dans chacun des chakras et ainsi favorise un équilibre psycho corporel.

Il est particulièrement efficace pour :

  • se centrer sur les sensations présentes et sortir des pensées sources d’anxiété ou de dépression
  • trouver un état de détente corporelle qui va susciter un apaisement mental
  • acquérir une sensation de stabilité et de force
  • stimuler l’énergie corporelle et mentale

Enfin, le yoga  aide à percevoir de façon juste ses sensations corporelles et son état mental. Au fil du temps, la personne apprend à être centrée et à agir en cohérence avec ce qu’elle ressent. Elle construit son existence en étant alignée avec elle-même et se sent plus épanouie.

LES POINTS DE CONVERGENCE ENTRE LA PSYCHANALYSE ET LE YOGA

Dans les deux théories, il existe l’idée que les représentations conscientes et les comportements du sujet sont conditionnés. Les fausses perceptions liées à nos représentations conduisent à mettre en place des comportements inadéquats source de souffrance. L’observation de nos pensées et de nos comportements grâce à la conscience, donne accès à une conscience de ces conditionnements et amène une plus grande liberté intérieure. Cette liberté donne la possibilité de souffrir moins en pensant et en agissant de façon plus adaptée.

Dans les deux disciplines, la relation à l’autre est primordiale : l’évolution du psychisme est conditionnée par l’établissement d’une relation profonde avec une personne référente. Dans la psychanalyse, l’adresse au psychanalyste l’aide à construire progressivement un dialogue intérieur.

Pour les deux, le développement personnel nécessite du temps et des efforts.

Les deux pratiques aident la personne à être à l’écoute de son monde interne et à agir en cohérence avec celui-ci de façon à se construire une existence qui lui correspond mieux.

 

QUELLES DIFFÉRENCES ENTRE LA PSYCHANALYSE ET LE YOGA ?

Les deux disciplines n’ont pas la même représentation de la conscience. Pour la psychanalyse, la conscience est une fonction axée sur le langage. Pour le yoga, il existe une conscience qui a une dimension immatérielle. Elle est le centre de la perception et elle peut en même temps se percevoir elle-même.

Dans le yoga, c’est la dimension de la conscience qui est centrale. Pour la psychanalyse c’est la dimension inconsciente. La psychanalyse a mis en place une théorie qui permet une connaissance profonde et méthodique de l’influence de l’inconscient sur les pensées et les comportements. Elle a mis à jour la présence de forces et de mobiles inconscients qui contribuent aux maladies psychiques. Elle possède également une connaissance approfondie de la dynamique inconsciente des relations humaines, et notamment du rôle des projections imaginaires dans celles-ci. Cette dynamique inconsciente est travaillée en analysant les caractéristiques de la relation qui se noue entre le patient et le thérapeute. Cette relation se dénomme transfert.

Dans la psychanalyse, le thérapeute se veut neutre et s’efface. Il s’efforce de ne pas faire entrer en jeu dans la relation ses propres projections et de constituer un support pour les projections de son patient. Il est un lieu d’adresse, grâce auquel le patient va devenir capable progressivement d’établir un dialogue avec lui-même. Dans le yoga, il existe un professeur expérimenté qui transmet son savoir et ses instructions à son élève. L’efficacité du yoga repose en grande partie sur la qualité de la relation que l’élève noue avec son professeur. On attend de l’élève qu’il fasse preuve de confiance à l’égard de son professeur et qu’il se consacre aux techniques qu’il a apprises. En psychanalyse en revanche, l’analyse des sentiments négatifs que le patient éprouve envers son thérapeute est essentielle.

 

LE  YOGA ET LA PSYCHANALYSE UTILISÉS EN SYNERGIE : UN OUTIL THÉRAPEUTIQUE PUISSANT

En conclusion, il existe donc à la fois des points communs et des différences fondamentales entre les deux disciplines. Les deux disciplines peuvent donc s’enrichir et se compléter l’une l’autre. Il a été observé que l’approche psychanalytique est utile à ceux qui pratiquent le yoga et ceux qui font une psychanalyse tirent profit à long terme de pratiquer le yoga.

La psychanalyse aide à se libérer du poids du passé en parlant de sa vie et de son histoire. Ce sont des conflits non résolus qui datent de l’enfance et qui empêchent de vivre en accord avec ses aspirations personnelles et de se réaliser. C’est un travail en profondeur dont les bénéfices sont nombreux : prendre confiance en soi, améliorer ses relations, s’épanouir en tant qu’homme ou femme, développer sa créativité. De plus, la psychanalyse aide à mieux cerner ses aspirations personnelles, à trouver la confiance et l’énergie nécessaire pour  les accomplir. C’est un travail qui prend du temps mais qui amène des changements profonds et durables.

Le yoga aide à se sentir bien physiquement et émotionnellement. On en ressent les bénéfices dès que l’on commence à le pratiquer. Pratiqué régulièrement, il aide à acquérir l’énergie, la tranquillité et la confiance nécessaires pour avancer dans la vie et réaliser ses projets, au fur et à mesure que les obstacles psychiques se lèvent. Il aide également à être plus à l’écoute de son monde interne et à agir en cohérence avec celui-ci.

Dans le travail thérapeutique que je propose, les personnes évoquent leurs difficultés. De façon concomitante au travail de verbalisation, je propose une pratique de yoga personnalisée, basée sur la respiration, la relaxation, des postures, des sons, et la méditation, pour soulager les tensions, rétablir un équilibre et une bonne circulation énergétiques dans le corps. Le travail est adapté à chaque personne, en fonction de mes observations sur son corps et en fonction des problématiques psychologiques qu’elle aborde en cours des séances.

Les deux techniques  vont agir en synergie pour accélérer le processus thérapeutique et favoriser l’intégration d’un équilibre psycho corporel profond et durable.

En conclusion, un travail thérapeutique qui articule les deux pratiques de la psychanalyse et du yoga est un outil thérapeutique puissant pour aider les personnes à s’épanouir dans leur vie.

Irène BENNOUN, août 2019


BIBLIOGRAPHIE

Domitille Débiénassis, Le yoga énergétique du son. Le corps enchanté, Editions Grancher, 2016
T.K.V. Desikachar, Hellfried Krushe, Freud et le yoga. Entretien entre un maître de yoga et un psychanalyste, Itinéraires, Stuttgart, 2007
Sigmund Freud, Introduction à la psychanalyse, Payot, 1975
Alain Lemosof, Une après-midi d’analyse, Editions Campagne Première, 2015
Sur le divan, Stilus, 2016
Swami Janakananda, Yoga, Tantra et Méditation dans la vie quotidienne, Editions Satyanandashram-France, Finlande, 1996